Nouvelles

Connaître les mises à jour du marché

Analyse de marché immobilier pour le Pacifique Sud du Costa Rica 2017

Le marché immobilier au Costa Rica est en plein essor en 2017. Les agents de Immobilier Costa Rica, une filiale de Osa Tropical Properties à Ojochal, au Costa Rica, conseillent leurs acheteurs que c’est un moment opportun pour investir dans ce secteur. Les tendances actuelles du marché sont à la hausse et Marcia Oro, experte en immobilier et investisseur dans la région Costa Ballena du Costa Rica depuis 2010, est convaincue que les bénéfices augmenteront.

La Grande Récession de 2008 a créée un ralenti persistant au marché local, mais le marché de l’immobilier se réchauffe et ne fera que s’améliorer, surtout dans le secteur haut de gamme. Les acheteurs étrangers continuent d’arriver avec l’espoir d’acquérir une tranche de paradis au bas du marché, mais à mesure que la popularité augmente, les prix augmenteront aussi.

“Si vous désirez acquérir une maison de vacances au Costa Rica, 2017 sera probablement votre meilleure chance de faire une bonne affaire”, suggère Oro.

Le prix des propriétés continue de rebondir depuis la récession et le dollar canadien est encore faible, ce qui fait que les vendeurs canadiens (une proportion importante dans la Costa Ballena) sont très motivés afin de profiter de l’échange fort du dollar américain.

Le marché costaricien est en retard de quelques années derrière l’Amérique du Nord. Il a commencé à se réchauffer en 2013 dans la région de Costa Ballena au Costa Rica, selon les records de vente locaux, les prix devraient augmenter à la fin de 2017 et jusqu’en 2018. Le marché immobilier au Costa Rica a presque stagné après la crise financière mondiale de 2008, mais les prix du début 2017 sont encore abordables par rapport à la période avant 2008.

“Notre région voit plus d’acheteurs et de plusieurs bonnes affaires”, explique Kevin Champagne d’Osa Tropical Properties. Les terrains sont à nouveau développés et de nouveaux condos sont construits en raison de la confiance accrue sur le marché. L’immobilier et les mises en chantier sont plus nombreux qu’ils ne l’étaient pendant le boom de 2004-2007 et nous sommes ravis de cette situation.

Retirer au paradis.

Beaucoup plus de propriétaires américains sont intéressés à acheter des biens à l’étranger, selon le sondage international d’achat de maisons le plus récent de l’Association Nationale des agents immobiliers. Cette augmentation est largement attribuée aux baby-boomers qui approchent de l’âge de la retraite et s’intéressent au choix d’une destination de retraite. L’Amérique latine détient le plus d’intérêt pour les acheteurs américains, le prix, la proximité et la météo étant les principaux facteurs pour attirer les investisseurs. La faiblesse du Colon (monnaie costaricienne) rend l’investissement plus intéressant par rapport aux devises plus fortes.

Le Costa Rica a des politiques d’investissement et de commerce ouvertes et est connu comme le pays le plus politiquement stable en Amérique latine, ce qui rend les investissements immobiliers très attrayants pour les acheteurs internationaux et les costariciens mieux nantis. Les Américains dominent le marché de la résidence secondaire au Costa Rica et fournissent à l’économie locale le plus grand nombre de touristes visitant le pays. Il existe de nombreux vols directs depuis les principales villes des États-Unis, ce qui en fait une destination facile à visiter.

Les acheteurs européens sont de plus en plus intéressés à cette région avec des vols directs en provenance de six grands ports européens, y compris Londres, Paris et Zurich.

Les acheteurs viennent tout d’abord comme vacanciers, tomber amoureux et se trouver désireux d’acheter.

Les principales économies mondiales du monde sont de plus en plus coûteuses, et les climats politiques hostiles sont à la hausse, obligeant beaucoup à envisager l’expatriation. Les changements récents à l’établissement mondial et aux changements de devises peuvent représenter l’incertitude pour de nombreux investisseurs, mais pour certains d’entre eux, ces circonstances représentent une opportunité d’achat. La hausse du taux de change des États-Unis au début de l’année 2017 a entraîné un dollar américain plus fort, dévaluant davantage le Colon et faisant de l’achat au Costa Rica beaucoup plus intéressant.

Il existe une forte diversité d’options de propriété pour les investisseurs et beaucoup choisissent d’acheter leur maison de vacances au Costa Rica, où les investisseurs sont libres d’utiliser leur propriété de la façon qu’ils choisissent. Il n’y a pas besoin de statut de résidence pour acheter des biens immobiliers, qui peuvent être achetés dans le cadre d’une société anonyme.

Les propriétés près des plages sont plus abordables au Costa Rica que les propriétés comparables aux États-Unis, ce qui le place au deuxième rang derrière le Mexique pour le plus grand intérêt des acheteurs de de maisons à l’étrangers aux États-Unis. Le prix moyen des maisons de luxe a augmenté de 30% depuis 2012 et le volume des ventes a augmenté d’environ 60% dans la Costa Ballena. Les maisons nouvellement construites peuvent être inférieures à la moitié du prix des propriétés similaires dans les zones côtières plus chaudes des États-Unis. Une affaire exceptionnelle peut encore être trouvée pour les propriétés haut de gamme le long de la côte du Pacifique, en particulier dans la région de Costa Ballena.

Si vous envisagez d’investir dans l’immobilier étranger, le Costa Rica est une option de classe mondiale, avec les montagnes, la jungle, le surf et le climat qui sont réputés comme préférés par les voyageurs et les investisseurs. Suivez vos rêves à cette destination de luxe que vous adorerez pour les années à venir.

Abonnez-vous à notre newsletter